La Petite Maison, Nendaz, 2021
© Photos Julie Masson

210427_WEB_choix_Lionel_Ballmer_Nendaz©JulieMasson-8301.jpg
WEB_210712_Lionel_Ballmer_Nendaz©JulieMasson-0185.jpg
WEB_210712_Lionel_Ballmer_Nendaz©JulieMasson--3.jpg
210427_WEB_choix_Lionel_Ballmer_Nendaz©JulieMasson--10.jpg
WEB_210427_Lionel_Ballmer_Nendaz©JulieMasson-.jpg
210427_WEB_choix_Lionel_Ballmer_Nendaz©JulieMasson-8324.jpg
WEB_210427_Lionel_Ballmer_Nendaz©JulieMasson-8525.jpg
210427_WEB_choix_Lionel_Ballmer_Nendaz©JulieMasson-8283.jpg
210427_WEB_choix_Lionel_Ballmer_Nendaz©JulieMasson--13.jpg
210427_WEB_choix_Lionel_Ballmer_Nendaz©JulieMasson--14.jpg
210427_WEB_choix_Lionel_Ballmer_Nendaz©JulieMasson-.jpg
210427_WEB_choix_Lionel_Ballmer_Nendaz©JulieMasson-8142.jpg
210427_WEB_choix_Lionel_Ballmer_Nendaz©JulieMasson--6.jpg
210427_WEB_choix_Lionel_Ballmer_Nendaz©JulieMasson--3.jpg
210427_WEB_choix_Lionel_Ballmer_Nendaz©JulieMasson-8056.jpg
210427_WEB_choix_Lionel_Ballmer_Nendaz©JulieMasson-8070.jpg
WEB_210712_Lionel_Ballmer_Nendaz©JulieMasson--2.jpg
210427_WEB_choix_Lionel_Ballmer_Nendaz©JulieMasson--4.jpg
210427_WEB_choix_Lionel_Ballmer_Nendaz©JulieMasson-8087.jpg
WEB_210712_Lionel_Ballmer_Nendaz©JulieMasson-.jpg
6.jpg
3.jpg
0.jpg
1.jpg
2.jpg
7.jpg

La Petite Maison, Nendaz, VS

Réalisation : 2021

Maître de l’ouvrage : Stéphanie Glassey et Lionel Ballmer

Surface : 80m2

Coûts de construction : 450'000.- (CFC2)

Ingénieur CVS: Tecsa

Menuiserie et Charpente: Gauye et Dayer

Crédit photos: © Julie Masson

 

Située au Centre de la station touristique de Haute-Nendaz, cette petite maison en bois et son atelier viennent se glisser au milieu d’arbres cinquantenaires, plantés par les ancêtres du maître d’ouvrage, propriétaires du chalet voisin. Le projet s’implante sur le site à l’opposé de la bâtisse familiale. Il vient alors densifier celui-ci en divisant la parcelle existante.

 

Le décalage en plan des deux volumes crée un espace en leur centre, un jardin, intime, coupé du monde malgré la promiscuité d’avec le chalet parental et la colonie avoisinante.

 

L’exiguïté de la parcelle sculpte la volumétrie de la maison tandis que le règlement communal en fixe la hauteur maximale.

 

Il en résulte un monolithe simple entièrement recouvert sur ses cinq faces d’un bardage en lames de mélèzes brutes de la région, lui permettant de se fondre parmi ses congénères végétaux.

A l’intérieur, l’escalier central, véritable colonne vertébrale du projet, dessert cinq demi-niveaux composés chacun de deux espaces distincts. Les parties dites ‘’publiques’’ occupent les étages inférieurs, les parties ‘’privatives’’, les niveaux supérieurs.

Ce dédalle intérieur, qui s’ouvre sur une succession de ‘’petits mondes’’, confère le sentiment de vivre dans un endroit plus grand que ce qu’il est réellement. Cette recherche de minimalisme tant au niveau spatial que matériel se place à contre-courant des dictats du ‘’toujours plus’’ de la société contemporaine.

 

 

Ces espaces, bien qu’introvertis, dialoguent entre eux mais aussi chacun avec son propre contexte extérieur, au moyen d’ouvertures coulissantes qui cadrent des points de vue choisis.

 

Constructivement, l’ensemble du squelette, soit les cloisons intérieures, les murs périphériques, les dalles, la toiture tant que les meubles sont composés de bois lamellé croisé (CLT) en épicéa provenant également de la région. Ces panneaux de bois préfabriqués revêtent la totalité de la maison. Cette homogénéité dans les matériaux utilisés, faisant référence aux bâtiments montagnards d’autrefois, permet de créer un contraste fort avec la végétation extérieure, mais également d’apaiser la lecture visuelle de ces très petits espaces.

 

Techniquement, le chauffage et l’eau chaude sanitaire sont produits par une chaudière à pellets. Des radiateurs disposés sous les meubles distribuent la chaleur uniformément dans chaque pièce. Un poêle à bois dans la partie séjour peut prendre à choix le relais de la chaudière pour la production de chaleur l’hiver. L'été, les arbres bordant la parcelle permettent de créer de grandes zones d'ombres participant à maintenir au frais le bâtiment lors de fortes chaleurs.